Retour sur la matinale RSE

 

RETOUR sur l’EVENEMENT : « L’impact environnemental de nos pratiques numériques : c'est du virtuel ? »

 

 

Instructive et pratique : la Matinale RSE du 18 juin organisée par la Commission DD et consacrée à l’impact environnemental du numérique dans notre quotidien visait à aborder une problématique dont les effets ne sont pas toujours perceptibles. Entre interventions de professionnel.les et quizz battant en brèche les contre-vérités que la dématérialisation nous porte souvent à croire, l’occasion était belle d’en apprendre davantage sur le sujet et de propager ces connaissances !

 

Et d’abord, qu’en est-il du poids de l’empreinte numérique sur l’environnement ? Sandrine Garcia (agence Asteraé) a débuté cette matinale en rappelant les impacts du numérique sur la biodiversité ou la consommation électrique. Un chiffre révélateur de la densité du réseau web et l’énergie requise : une donnée numérique - mail, requête sur un moteur de recherche - parcourt en moyenne 15.000 km avant de parvenir à son destinataire !

Le quizz préparé avec Frédéric Bordage de GreenIT.fr a permis de révéler certaines des croyances que nous entretenons à propos de l'impact environnemental du numérique : oui, les datas centers sont de grands pourvoyeurs d’électricité et trier sa boite mail est important, mais éteindre plusieurs heures sa box et prolonger la durée de vie de ses équipements numériques s’avèrent plus efficaces pour diminuer l'impact énergétique de nos pratiques de communicants !

Quelles actions, alors, mettre en place pour adopter des pratiques éco-responsables ?
Matériels, logiciels, usages : tous les espaces couverts par le numérique nous offrent, a rappelé Sandrine Garcia, des marges de manœuvre pour modifier notre empreinte. Importants pour l’ensemble des communicants, le respect de l’utilisateur et de ses données, le souci d’accessibilité, la sobriété de l’interface sont quelques-uns des grands axes à promouvoir dans l'éco-conception de services numériques, comme l'a rappelé Jade Vincent de l'agence ICOM. Eclairant également, le retour d’expérience relatif au développement de l’application météo de WeatherForce destinée à des agriculteurs de Côte d'Ivoire. Julien Soursou, son directeur technique, a souligné l’importance d’une conception de sites et d'applis centrés sur les utilisateurs, et a illustré la complémentarité de solutions hors-numérique pour répondre aux besoins de façon raisonnée.

 

Et moi, que puis-je faire pour réduire mon empreinte environnementale ?

Parce que la fabrication des appareils numériques est très coûteuse en énergie : je fais en sorte d'augmenter la durée de vie de mes appareils !

Je fais preuve de bon sens et de sobriété dans mes usages du Web ! Par exemple, limiter l’envoie de mails avec PJ et le nombre de destinataires en copie , utiliser un moteur de recherche éco-responsable...

Je continue de m'informer sur le sujet et je sème mes initiatives autour de moi ! « Le faire et le faire-savoir » dixit Sandrine Garcia

 

Le Club de la Com remercie chaleureusement les partenaires de la Matinale RSE : Asteraé, GreenIT.fr, Agence ICOM, WeatherForce, Cafeco, La Mêlée, Le Quai des Savoirs, Aestetype.
Des remerciements également renouvelés aux 80 participant.e.s venu.e.s assister à cet événement éco-responsable organisé par la Commission DD du Club de la Com !

 

Pour accéder à la présentation, aux résultats du Quizz et aux liens vers les ressources, référentiels numériques et bibliographies, cliquez ici.

Pour découvrir les photos de l'événement : cliquez ici