Recyclage des matériaux et consommables événementiels ou « comment rendre durable l’éphémère ? »

 

Près d’une cinquantaine de participants sont venus partager les retours d’expérience inspirants des intervenants de la 3eme matinale RSE le 24 mars dernier. Une participation en hausse constante qui démontre l’intérêt de témoigner de façon concrète sur des initiatives porteuses de sens.

 

Le décor planté dans les nouveaux locaux de la Glanerie, avec sièges dépareillés et mobilier de récup’ customisé, les belles histoires pouvaient commencer. Comme celle née entre le CNES et La Glanerie, ressourcerie toulousaine qui emploie 45 salariés avec une optique sociale de réinsertion : à l’occasion de la COP 21, les bâches produites pour les expos du CNES ont été réemployées par La Glanerie pour donner vie à autant de sacs, cabas et trousses proposés à des salariés heureux de l’initiative. Et celle racontée par Pur’events et Gimm Traiteur, qui ont transformé une histoire malheureuse en belle histoire : ils ont réussi du jour au lendemain à éviter le gâchis de la nourriture préparée pour un événement important annulé suite aux attentats du 13 novembre. Un rebond positif qui a permis de livrer une association de quartier pour nourrir 200 personnes.

Des belles histoires qui donnent envie de continuer : le CNES réfléchit à pérenniser la démarche pour toutes ses bâches événementielles, Pur’ events et Gimm Traiteur ont depuis reproduit l’expérience. Gimm Traiteur est engagé dans une démarche de certification pour l’obtention de la norme 20121 dédiée aux métiers événementiels en développement durable, et tire vers le haut les 36 membres de l’association des Traiteurs de France. Pur’events transforme l’éphémère en durable à de multiples occasions depuis 10 ans, en donnant les décors événementiels à des associations partenaires, en réutilisant des éléments comme les palettes pour du mobilier ou de la signalétique, en optimisant la logistique avec des transports groupés,...

 

Forts de leurs parcours, les intervenants ont donné de précieux conseils à tous ceux qui souhaitent se lancer dans la démarche.

  • 1er conseil : penser en amont et d’anticiper, condition essentielle pour concevoir un événement durable.
  • 2ème conseil : être pragmatique : il n’y a pas une solution, mais des pistes à construire au gré des rencontres, l’esprit ouvert. Faire preuve de bons sens, de simplicité : ça tombe souvent sous le sens et on se dit après « pourquoi on ne l’a pas fait avant ? ».
  • 3ème conseil : avoir envie est la base de tout, ainsi qu’une bonne dose de persévérance.
     

Avec au final rien de moins que la sérénité de se sentir « mieux dans ses bottes », aligné sur une certaine éthique, nourri de rencontres avec d’autres univers, fiers de partager du sens avec son entreprise.

 

Avec la participation de :     

  • Gérard Calvet - Président Fondateur Gimm Traiteur et Président des traiteurs de France
  • Antoine Alran - Gérant de l'agence Pur’events
  • Anita Gonzales - DSI en charge de l’accompagnement utilisateurs CNES
  • Florent Motte - Co-directeur La Glanerie

Animation : Daniel Luciani - PDG Icom Communication

Pour aller plus loin :

  • Impliqué depuis plusieurs années dans une politique globale de développement durable, Gimm souhaite aller encore plus loin en mettant en place, au sein de l’entreprise, une procédure unique et innovante visant à limiter le gaspillage alimentaire. En savoir plus sur sa lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Un annuaire des prestataires et acteurs éco-responsables pour l'organisation de vos évènements : a pour objectif de mettre en relation les organisateurs d'événements avec des prestataires et acteurs engagés dans une démarche de développement durable (annuaire réalisé par Elémen'terre - liste non exhaustive et indicative)

  • Vademe'com, un guide web pratique de la communication responsable pour des solutions clés en main réalisé par le Club de la Com. Consultez la fiche Organisation d'évènements

  • Depuis 2006, l’ARPE contribue à la prise en compte du développement durable dans le secteur de l’évènementiel. Avec le soutien de la Région et en partenariat avec l’ADEME, et la contribution du Club de la Com, l’agence vient de mettre à jour le Guide « Organisation d’évènements et développement durable », véritable outil pratique à destination des organisateurs d’évènements du territoire régional. L’objectif de cette troisième édition est de proposer ressources et solutions concrètes aux acteurs pour les aider à limiter les impacts liés à leurs évènements sur le plan environnemental et sociétal. A noter un volet spécifique pour les manifestations sportives dont les organisateurs intègrent de plus en plus les valeurs du développement durable au bénéfice de tous les participants.

  • Éco-événement : un collectif composé des 7 principales associations de la filière événementielle qui s'engagent dans une démarche éco-respectueuse.

  • ADERE, outil d'Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d'Evénements.

  • RSE Evénement : outil d'auto diagnostic RSE de la filière événementielle

  • Pour mieux comprendre les normes ISO 20121 (l'événementiel pour un développement durable) et 26000 (responsabilité sociétale) : www.iso.org