Mieux travailler ensemble… Et si ça commençait par acheter mieux ?

Les achats responsables… ça ne fait pas vraiment rêver ! Et pourtant il s’agit bien du thème qui nous a rassemblés lors de cette nouvelle matinale RSE. À travers cinq grands témoignages et retours d’expérience, les participants ont pu appréhender l’achat responsable comme levier de qualité, de performance, de confiance et de respect.

 

Au-delà des normes et des process, l’idée même d’achat responsable, comme l’explique Quentin Dor, directeur de la Commande Publique à la Mairie de Blagnac «  va au delà de la simple satisfaction du triptyque coût, qualité et délais pour intégrer une approche plus globale environnementale, sociale et éthique. »

Cette nouvelle vision ouvre donc largement le champ des possibles. Grâce à une animation ouverte et participative de Daniel Luciani, PDG de l’agence Icom, l’ensemble des participants ont pu proposer des mots illustrant leur propre définition des achats responsables. Parmi la vingtaine de mots suggérés, les intervenants en ont retenu cinq : profit, connaissance, respect, partenariat, processus. Photo : Quentin Dor interrogé par Daniel Luciani sur ce qui caractérise l’achat responsable © Céline Robert

 

Pour Christine Jouanny-Moulin, experte Achats à la Mairie de Blagnac : « la connaissance du fonctionnement et des processus entre annonceur et fournisseur est un des facteurs clés de succès dans la relation de travail et donc dans la qualité de la prestation. »  C’est pour cette raison que la ville de Blagnac est signataire du Small Business Act* destiné à « favoriser l’échange et la connaissance afin de rendre la commande publique plus lisible et plus accessible aux PME. »

 

De son côté, Gaël Gonzalez, responsable Qualité et RSE à La Palette Rouge (LPR) explique en toute simplicité et avec beaucoup d’humour, comment au fil des années, il a cessé d’être un « puriste » de la RSE via un suivi méticuleux des indicateurs. « Tous les bénéfices d’une politique responsable ne sont pas aisément quantifiables et mesurables. Pour autant, dans cette démarche, les actions mises en place sont bien souvent de belles histoires à vivre et à partager, des aventures qui fédèrent, qui donnent du sens et l’envie d’aller plus loin. La communication joue un rôle primordial dans une démarche RSE. Et finalement, avec le recul, j’invite aujourd’hui ouvertement toutes les entreprises à faire du green washing ! Car c’est finalement déjà un premier pas vers la RSE. »

 

Une fois le concept d’achat responsable posé, celui-ci a été développé et appliqué aux métiers de la communication et du marketing. « Bien définir le besoin en amont (le brief) et bien comprendre les modes de travail respectifs sont les deux points d’entrée indispensables pour une relation constructive et de qualité entre annonceur et agence. Ca peut paraître évident, pourtant ce n’est pas encore la réalité dans de nombreuses collaborations. Nous l’avons tous vécu » explique Pierre-Edouard Heilbronner, expert de la relation annonceurs/agences et fondateur du cabinet onzedixièmes. Photo de gauche à droite : Pierre-Edouard Heilbronner (onzedixièmes), Christophe Romera (Pierre Fabre), Gaël Gonzalez (La Palette Rouge) et Quentin Dor (Mairie de Blagnac)  © Céline Robert

 

Cette volonté de faire émerger une meilleure relation annonceur/agence n’est pas nouvelle. Des outils existent déjà comme le label « La Belle Compétition* ». Il s’agit d’une charte, établie par l’UDA et l’AACC, fixant des modalités simples pour des appels d’offres plus responsables. « Cette charte, très facile à utiliser, donne un cadre et permet aux organisations de s’améliorer. Transparence des informations, délais raisonnables, nombre de compétiteurs limités, partage des grilles d’évaluation, debriefing des agences suite à la compétition… sont des pratiques qui permettent dès le départ d’instaurer une relation de confiance » témoigne Christophe Romera, acheteur Marketing et communication pour le groupe Pierre Fabre.

 

Qu’ils soient professionnels des achats, du market/com ou des deux, l’ensemble des intervenants ont pu témoigner des effets bénéfiques de l’achat responsable et partager leur conviction que ce « process vertueux » suscite l’échange, libère la créativité, apporte du progrès et crée de l’innovation.

 
*Pour aller plus loin :
 

Merci aux intervenants :

  • Christine Jouanny Moulin, Expert Achats – Mairie de Blagnac
  • Quentin Dor, Directeur de la Commande Publique – Mairie de Blagnac
  • Pierre Edouard Heilbronner, Expert de la relation Annonceurs/Agences - Cabinet onzedixièmes
  • Gaël Gonzalez, Responsable Qualité et RSE – La Palette Rouge (LPR)
  • Christophe Romera, acheteur Marketing et communication pour le groupe Pierre Fabre
 

Merci à notre partenaire pour son accueil :

Lab'Oïkos