Edition

5 grandes étapes sont en prendre en compte dans un projet d'édition :

  • étape 1 : la réflexion
  • étape 2 : la conception
  • étape 3 : la fabrication
  • étape 4 : la diffusion
  • étape 5 : l'évaluation / la mesure de l'impact environnemental

 

Etape 1 :  la réflexion

Sur le fond

  • Réfléchir à la durée de vie du document.
  • Privilégier un contenu peu variable sur la structre principale, prévoir un dispositif de mise à jour pour les données variables, les chiffres (fiche séparée, lien web, flash ou QR Code...).

 

Sur la forme

  • Privilégier les formats standards de type A4 ou A5 et associer le plus souvent l’imprimeur à la démarche de conception ou d’éco-conception.
  • Réfléchir au choix du grammage papier (impact sur diffusion).
  • Optimiser le format du document : nombre de pages en fonction des presses de l’imprimeur, du type de cahier (8, 16 ou 32), fabrication en fonction du format et/ou du tirage.
  • Valider le chemin de fer/nombre de pages  de numéro en numéro pour les supports récurrents (magazine).
  • Eviter le hors format standard pour les découpes : gaspillage du papier et  difficulté supplémentaire pour le conditionnement et l’expédition.
  • Optimiser le mode d’impression (offset ou reprographie) en fonction des quantités d’impression.

 

Pour en savoir plus, consulter également ce lien.

 

Etape 2 :  la conception

  • Réfléchir en amont à l'orientation à donner au brief de création.
  • Optimiser la mise en page  : interlignage, gouttière, nombres de colonnes, l’espace et le nombre de pages.
  • Organiser l’espace dédié à l’illustration (visuels, tableaux, graphiques) : quelle taille/lisibilité vs pertinence ?
  • Eviter le rajout d'une cinquième couleur.
  • Réfléchir très tôt au mode de diffusion du document : version numérique ou papier les objectifs poursuivis.

 

Y avez-vous pensé ?  La typographie Ecofont, "la police verte à trous", permet d’économiser jusqu’à 50 % d’encre !

 

Etape 3 :  la fabrication

  • Privilégier les encres à base végétale en offset et numérique, en sérigraphie, les encres UV bio sans solvant ou encres latex écologiques, dès la demande de devis.
  • Se pencher sur le choix du papier : éco-labellisé, recyclé.
  • Choisir le grammage : cohérence entre grammage couverture et pages intérieures en fonction du nombre de pages.
  • Etudier la possibilité d'utiliser des supports textiles ou composites recyclables , recyclés, réutilisables (panneaux, kakemonos).
  • Apprécier la juste quantité. Le 1000 + est attractif. Est-il nécessaire ?
  • Optimiser et qualifier le fichier cible pour une impression au plus juste.
  • Choisir les procédés d’impression dimensionnés au tirage du document. L’impression offset, rotative, numérique, la sérigraphie, ...
  • Bannir pelliculage et vernis UV classiques, privilégier les vernis acryliques et pelliculages écologiques (à base d'acétate de cellulose). Adapter la finition (broché, collé, cousu, ...) en fonction du nombre de pages, du type de document, de la cible.
  • Identifier les normes et labels adaptés : ISO 14001, Imprim'Vert, FSCTM, PEFC®, évaluation AFAQ 26000. Pour en savoir plus sur les normes et labels, consultez également ce lien.
  • Gérer les points de livraison, éviter les livraisons d'acompte, groupage des livraisons par l'imprimeur.
  • Penser aux établissements et services d'aide par le travail, entreprises adaptées (ESAT).
  • Contribuer au système Ecofolio selon les quantités de documents produits.

 

Etape 4 :  la diffusion

  • Limiter l'empreinte écologique
  • Réfléchir à une diffusion adaptée. Consultez également ce lien pour en savoir plus sur la diffusion adaptée.
  • Envisager différents formats : la lettre prioritaire, la lettre verte, l'éco-pli, les enveloppes éco-labellisées (NF Environnement, Paper by nature, PEFCTM,FSC®, ...). Limiter les emballages et privilégier ceux en matériaux recyclés.
  • Réfléchir aux modes de livraison : véhicule hybride, coursier vélo, ...
  • Accorder un délai raisonnable de livraison pour optimiser les circuits de livraison (réduction CO²)
  • Choisir un mode de routage adapté (ESAT)
  • Prévoir l'impression des adresses directement sur les enveloppes (vs étiquettes)
  • Privilégier les envois groupés quand c'est possible.

 

Etape 5 :  l'évaluation / la mesure de l'impact environnemental

  • Evaluer la démarche d'éco-conception du support imprimé, du choix des matières premières à la gestion de sa fin de vie
  • www.comeco-impact.com : outil d'auto-évaluation des impacts environnementaux liés aux actions de communication dans les domaines de l'édition, de l'Internet, l'événementiel, les stands et objets publicitaires, basé sur 4 indicateurs (eau, déchet, énergie et rejet de gaz à effet de serre)
  • www.bilobay.com : calculateur carbone dédié à la communication et projets de compensation carbone
  • www.arjowigginsgraphic.com : comparateur environnemental avec impact environnemental Arjowiggins
  • Penser à compenser volontairement les émissions de CO2 du support réalisé, une fois l'évaluation environnementale faite
  • Diffusion des allégations environnementales afin de sensibilisation les publics cibles (mentions)
  • Déclarer les tonnages papiers émis chaque année : la Responsabilité élargie du producteur (REP)
  • www.ecofolio.fr
  • Adopter le réflexe du recyclage et se renseigner auprès de son imprimeur, en cas de stock de documents non utlilisés (information obsolète, nouvelle identité graphique)
  • www.ecofolio.fr