C'est de la danse ! Les coulisses du CDC Toulouse Midi-Pyrénées

La commission culture s'est glissée dans les coulisses de la danse contemporaine à l'occasion du festival du CDC (Centre de Développement Chorégraphique), un événement encore à découvrir jusqu'au 19 avril dans divers lieux toulousains.

 Jeudi 4 avril, dans l'enceinte du TNT une délégation d'une quinzaine d'adhérents du Club de la Communication a pu échanger avec Annie Bozzini, directrice du CDC Toulouse Midi-Pyrénées (fondé en 1995), sur les missions du centre et sur le paysage de la danse à Toulouse en comparaison avec les autres régions.

Une photographie très intéressante et explicite sur les raisons d'une méconnaissance de la création contemporaine alors qu'il y a un potentiel de spectateurs, à ce jour toujours pas servi par une offre culturelle conséquente et qualitative.

 Après les CCN (Centres Chorégraphiques Nationaux) implantés dans les années 80, les CDC constituent le nouveau modèle de la décentralisation chorégraphique (on en compte 9 au national). Le CDC a pu s'inscrire dans le réseau des labels reconnus par le Ministère de la Culture et de la Communication.

 Annie Bozzini assistée de Sandrine Teste son Administratrice / Chargée de la communication a également évoqué leur problème de visibilité du fait des dates fluctuantes de ce festival d'une année sur l'autre, de la multiplicité des lieux de représentation. Seul un espace dédié et immédiatement repérable pourrait résoudre ce problème d'identité.

Le projet de la "Cité de la danse à La Grave", semblerait pouvoir y répondre mais sa concrétisation s'inscrit dans du moyen-long terme alors que le projet a été acté par les instances concernées.

 En suivant nous avons été conviés dans la petite salle du TNT pour découvrir "Passione in  Due" une adaptation très libre de la Passion selon St Matthieu de J.S Bach par un duo complice, le danseur-chorégraphe Emio Greco issu de la Cie de Jan Fabre et le compositeur Franck Krawczyk.

 D'autres créations sont à découvrir. Laissez-vous surprendre en allant au festival "Des Migrations 2" dont des avant-premières, des premières françaises, des créations...