[Retour sur...] Volet#3 des RP Digitales - Mardi 6 Décembre

Mercredi 25 janvier 2017
Relations presse

Mardi 6 décembre, le Club de la Com organisait le Volet#3 des RP Digitales à la Salle San Subra. Le sujet du jour était "Journalistes, marques, agences : comment les réseaux sociaux bousculent les codes".

 

Plus d'une cinquantaine de participants ont ainsi pu assister à la conférence et profiter des bons conseils de nos 5 intervenants :

  • Christophe Baeza, Président - Thirty One Bikes
  • Florence Millet, Consultante indépendante Relations Presse & Publics
  • Julie Monsegur, Social Media Manager - La Dépêche du Midi
  • Pascal Pallas, Rédacteur en Chef - Côté Toulouse
  • Sarah Rasponi, Chargée de la Communication Digitale - Tables & Auberges de France

 

Merci !

 

- EN RÉSUMÉ - 

 

 

 

 

Journalistes, marques, agences, comment les réseaux sociaux bousculent nos codes

Ils étaient 5 sur la scène de la salle San Subra venus partager leurs expériences et leurs pratiques des réseaux sociaux au travers de leur différents parcours de chef d’entreprise, de journaliste, d’attachée de presse et de formateur…

On le savait déjà, mais cela nous a été confirmé, toute la « famille » des facebook, twitter, instagram et e.influenceurs comme les blogueurs, font désormais partie intégrante de notre quotidien professionnel et c’est irrévescible…

 

Une petite révolution numérique dans le monde du « print »…

Il s’agit de revoir nos habitudes de communication, nos comportements et tenir compte de ces nouvelles pratiques à intégrer dans toute campagne RP.

Chronophages certes, ces outils 3.0 permettent ceci dit de casser les codes et un certain protocole en termes de communication. Le contact direct et décomplexé facilite les échanges avec des personnes a priori inabordables, des partenaires potentiels, une cible de consommateurs, un public…

L’effet viral est à double tranchant, la recommandation est donc de produire du contenu fiable, d’éviter l’écriture impulsive, intrusive et de respecter l’autre.

Pour se faire connaitre ou élargir son réseau, les structures qui ont peu de moyens financiers et ne peuvent s’offrir une campagne de pub, utilisent les RP digitales. Pour preuve le succès en terme de notoriété de « Thirty one » et « Tables et auberges de France ». Leurs témoignages ressemblent à des Success Stories mais attention aux dérives, aux informations parasites.

A signaler un double effet « kiss cool » positif, car l’impact de ces méthodes de communication sont immédiatement mesurables grâce aux outils statistiques, à la différence des relations presse classiques aux retombées difficilement vérifiables d’un point de vue marketing.

Les journalistes quant à eux, après une période de résistance face à la nouveauté, sont progressivement devenus demandeurs voire addict et ont pris conscience que ces outils étaient incontournables pour rester au cœur de l’information.

Avec un bémol, car dans cet état d’urgence permanent où l’info « kleenex » n’est ni hiérachisée, ni vérifiée,  le rédacteur en chef de « Côté Toulouse » s’attache à authentifier ses sources avant de publier, quitte à se faire doubler par un média concurrent.

Pour l’anecdote : fait rassurant pour les attachées de presse, les journalistes compulsent avec toujours autant d’intérêt les dossiers de presse classiques crédités par un professionnel des relations presse.

 

Les digitales natives n’ont qu’à bien se tenir !!

 

 

- MERCI À NOS PARTENAIRES -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[Retour sur...] Volet#3 des RP Digitales - Mardi 6 Décembre
default
43.5996412
1.43399410000006